Camp Rock, le meilleur camp d'été pour la musique, le chant, la danse et le théâtre!
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Valencia ♫ Lucha por tu Sueños

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
A. Valencia Lopez

☼ NOMBRE DE MESSAGES : 64
☼ LOGEMENT : Chalet Rose
☼ RELATION AMOUREUSE : Célibataire
☼ PAYS / VILLE : Buenos Aires / Sacramento pour les Vacances
Date d'inscription : 15/06/2015

MessageSujet: Valencia ♫ Lucha por tu Sueños Lun 15 Juin - 6:37


   
   Alejandra Valencia Lopez

   Lucha por tus Sueños y no los dejes ir


   

   
   
Parce qu'on m'accepte comme je suis
      ಇ Lorsqu’elle est stressée, elle enroule une mèche de cheveux autour de son doigt ಇ Elle ne connait pas sa famille maternelle ಇ Elle fera tout pour que son père soit toujours fier d'elle ಇ Il lui arrive de se réveiller en pleine nuit pour composer ಇ Adore lire, elle pourrait passer des heures avec un casque sur les oreilles et un livre dans les mains ಇ Elle possède trois tatouages; Un au poignet "All You Need is Love"; un dans la nuque et un au doigt ಇ Plus petite, elle voulait un chiot mais ne peut pas car y est allergique ಇ Elle a commencé à jouer du piano à l'age de 6 ans, puis s'est mise à la guitare plus récemment ಇ Pourrait passer ses journées à chanter ಇ C'est la première fois qu'elle ne passe pas les vacances avec son père ಇ Elle espère passer de bonnes vacances ಇ Est plutôt timide et ne va pas facilement vers les gens ಇ

   
Qui suis-je ?
   Alejandra Valencia Lopez ▲ 18 ans ▲ Singers ▲ Americano-Argentine ▲ Hétérosexuelle ▲ © : enine
   

   
Il était une fois...
   Beaucoup d'histoires commencent par il était une fois un homme et une femme fous amoureux qui deviennent les parents d'un petit bébé et qui vivent heureux. Mais toutes les histoires ne sont pas ainsi, et celle de la jeune fille assise dans l'avion est justement de la seconde catégorie. Non pas qu'elle n'était pas heureuse, mais c'est plutôt sur le côté Papa et Maman qu'un vide était toujours présent pour elle. Voici l'histoire d'Alejandra Valencia Lopez.

Hôtesse; Bienvenue sur le vol d'Air Argentinas à destination de Sacramento en Californie. Nous vous souhaitons un bon vol.

Assise au Rang C, près du hublot se trouve une jeune fille regard tourné vers le dehors. Cette demoiselle c'est Valencia, elle quitte Buenos Aires pour rejoindre Sacramento ou elel va passer les vacances. L'avion décolle, et Valencia reporte alors son regard sur l'habitacle. La plupart des passagers partent pour des vacances, et sont souriants. C'est son cas aussi, sauf que pour le moment elle espère passer de bonnes vaances. La jeune brune tourne alors à nouveau son regard vers les nuages du dehors. Le vol dure un petit moment, cela sera suffisant pour vous raconter sa vie, son histoire.

Un journal posé sur ses genoux, Valencia commença sa rédaction. Ce journal est tout nouveau, un nouveau journal pour ces premières vacances loin de son père. Les autres ? Ils sont bien rangés dans ses valises, avec ses vêtements et les choses qu'elle a pris pour Camp Rock. Donc la plume de Valencia se mit à écrire.

Cher Journal, bah oui tu es un journal donc on va laisser le mot Journal hein après tout je t'ai toujours parlé de cette façon la.

Des vacances loin de Papa c'est bien une première pour moi, mais il est sur que durant ce stage à Camp Rock je pourrais apprendre et surtout me faire des amis, et continuer ma passion. De toute façon, il travaille et donc je me serait ennuyée toute seule. Bon tu es nouveau, tu ne connais donc pas ma vie. Elle n'est pas trépidante, ni fantastiquement extraordinaire mais c'est la mienne et elle me plait. Je vais donc commencer par le début, le début de la vie de Valencia Lopez.

Je suis la fille de Juan Lopez et Athénais Crew, deux jeunes gens, enfin pas si jeune que ça pour Juan, mais concernant Athenais oui. Car Athénais a rencontré Juan alors qu'elle avait tout juste 17 ans. Lui en avait presque 25 mais la différence d'âge ne les gênaient pas. Ils étaient fous amoureux et c'était tout ce qui comptait pour eux. Cependant, les parents d'Athénais étaient contre cette relation, ils venaient d'une grande famille aristocratique et ils ne voulaient pas que leur fille ne cotôie les gens moins aisé qu'eux. Mais Athénais était amoureuse, elle était jeune et elle n'en faisait qu'à sa tête. Durant des mois et des mois les deux jeunes amants se sont donc retrouvés en cachette. Juan était fils unique, et ses parents étaient heureux de le voir avec quelqu'un qui pourrait ainsi leur donner des petits enfants. Et puis un jour, alors que Athé' et Juan devait se voir celle-ci ne vint pas au lieu de rendez-vous. Juan attendit toute la journée au bord du lac mais sa bien aimée ne pointa pas le bout de son nez. Ce fut ainsi durant plusieurs mois, sept mois plus exactement. Et puis Athénais réapparut. Un matin, alors que Juan attendait, comme il le faisait tous les jours à leur lieu secret, elle était la devant lui. Il crut d'abord rêver, penses-tu, pas de nouvelles pendant sept mois et puis d'un coup la voila. Seulement elle n'était pas seule. Athénais, ainsi que sa mère, s'avancèrent vers le jeune homme et ce fut la mère de la jeune fée qui lui tendit une espèce de baluchon de linge. Juan ne comprenait pas au début, puis il vit le baluchon bouger et une petite frimousse en sortir. Un bébé, une petite fille. « Elle ne peut vivre parmi nous, vous devez vous en occuper, c'est votre fille après tout. Athénais a déshonoré notre famille, elle ne peut élever un enfant à son âge, et qui voudra d'elle parmi nos relations alors qu'elle a déjà un enfant. C'est votre fille, c'est donc votre responsabilité. Athénais on s'en va !! » Juan était saisi, il apprenait en même temps qu'il était père et qu'il ne reverrait plus la mère de sa fille. Athenais pris sa fille dans ses bras avant de la donner à Juan, et dit simplement « Appelle la Valencia, c'est comme cela que je l'ai nommé, et lorsque tu jugeras le moment opportun parle lui de nous, de moi. Je t'aimerais toujours Juan. » puis elle lui donna un collier et s'en alla en suivant sa mère, en jetant un dernier regard à sa fille et son amour qu'elle savait alors perdu désormais.


Valencia posa alors sa plume et porta la main à son cou la ou trônait un collier, celui que son père lui avait donné. Jetant un coup d'oeil à l'horloge elle vit que cela faisait déjà une heure que l'avion avait décollé. Elle entendit alors le bip annonça que l'Hôtesse allait parler.

Hôtesse; Mesdames et Messieurs, le repas va bientôt vous être servi, veuillez relever vos sièges et les tablettes présentes pour votre plateau. Merci et bon appétit.

Valencia referma alors son journal avec le crayon à l'intérieur puis attendit l'arrivée de son plateau pour manger un peu, le vol commençait à l'épuiser et elle espérait que cela irait mieux après avoir mangé. Le plateau contenant son repas arriva quelques minutes après l'annonce de l'Hôtesse. Ce dernier n'était pas trop copieux et la demoiselle se régala. Ensuite, elle repoussa ce dernier pour reprendre son carnet, et continuer son écriture. Elle l'ouvrit à la page qu'elle avait laissée quelques minutes auparavant et reprit sa plume.

C'est à nouveau moi, Journal, donc pour continuer mon histoire comme je l'ai dit plus haut, mon père se retrouva donc avec un bébé sur les bras, et venait de perdre l'amour de sa vie. Il aurait pu se laisser aller et s'abattre, mais non. Il ne le fit pas. Après le départ de sa bien aimée et de la mère de celle-ci, Juan repartit chez lui montrer à ses parents leur petite fille. Celle qui sera alors leur unique petit enfant. Bien sûr Mamie craqua tout de suite en me voyant, elle décida alors de me donner en prénom supplémentaire le sien Alejandra. Et trois semaines plus tard, mon baptême fut célébré. Bien sur, de nombreuses questions fusaient dans les esprits des habitants de Buenos Aires. Mais Juan s'en moquait car il s'était fait la promesse de prendre soin de sa petite fille, la prunelle de ses yeux. Peu de temps après le baptême, Papa et moi nous installâmes dans un appart pas très loin de chez ses parents. Ainsi lorsqu'il travaillait, Mamie venait me garder. Au fil des années, je grandis et je devins une jeune fille plutôt intelligente. J'étudiais beaucoup pour que Papa soit fier de moi. Bien sûr, petite je posais souvent des questions sur maman. Mais Papa ne me répondait presque jamais, ou disait des phrases du style, elle ne pouvait s'occuper de toi. J'y croyais, j'y ai toujours cru. Peut être était elle malade et donc n'avait pas la force nécessaire pour élever une petite fille. Mais quelle mère ne demanderait pas de nouvelles de son enfant ? Lorsque j'eus 5 ans, Papa et moi partîmes de Buenos Aires pour aller en Espagne, à Madrid. Il venait d'avoir un travail la-bas et donc on s'y installa et j'entrai à la grande école de Madrid, je ne connaissais personne Un jour je posais la question à Papa, je devais avoir 6/7 ans, et les garçons de mon école s'étaient encore moquée de moi car je n'avais que mon papa à la maison « Dis Papa, maman est malade ? C'est pour çà que je ne la vois jamais ? Ou bien elle ... elle est morte ? Les enfants de l'école disent qu'elle est morte car sinon elle serait venue me voir. C'est vrai dis ? » Je me rappelle que Papa était en train de lire et qu'il avait posé son livre aussitôt pour me mettre sur ses genoux. « Non ta Maman n'est pas morte, et elle n'est pas non plus malade mais elle ne peut pas être ici avec nous à cause de ses parents. C'est compliqué pour une petite fille comme toi, mais je peux t'assurer qu'elle t'aimais beaucoup, c'est elle qui t'a donné ce si beau prénom, et si elle le pouvait elle serait avec nous. » Je ne comprenais rien, si elle n'était pas malade ni morte pourquoi pouvait elle pas être avec nous. Mais depuis ce jour, je ne posais plus de questions. Et je cessais d'écouter les enfants de l'école qui ne cessaient de se moquer de moi.

Reposant sa plume, Valencia repensa alors à ce jour où elle avait posé sa question. Si seulement son père lui avait tout dit. Mais non, il avait gardé le secret de sa mère. Comme elle le lui avait demandé. Et ce secret il l'avait emporté jusqu'à la tombe. Jetant un oeil au dehors, Val' vit à travers les nuages qu'il y avait du soleil. Les humains devaient être heureux et en profiter. Valencia sortit une bouteille de jus de fruit de son sac pour en boire un peu, ainsi que quelques gâteaux car elle avait un petit creux. Après s'être restauré et hydraté, Valencia reprit son carnet et sa plume pour raconter une autre partie de sa vie. Celle qui l'avait mené à cet avion.

Donc comme dit, je ne posais plus de questions à Papa sur Maman. Je continuais donc de grandir, sans nouvelles d'elle et en faisait tout pour que Papa soit fier de moi. Toujours studieuse, je me passionnais vite pour la musique et le chant plus particulièrement. Papa ne me refusait rien, et donc pour mes 11 ans, il m'inscrit à des cours de  chant afin de me perfectionner. Il trouvait que j'avais une voix magnifique et voulait que je prennes des cours pour m'améliorer, et c'est ce que je fis. Ses cours me permettaient de m'évader un peu de l'école, de mes camarades qui se moquaient de moi. Je ne faisais plus attention à eux et je devins vite une personne solitaire. Je n'avais pas beaucoup d'amis à l'école primaire, Papa se désolait de cela car il aurait adoré voir des copines venir à la maison pour des soirées pyjama, ce genre de choses. Mais non. Et puis, de toute manière j'étais bien avec mon papa. C'était ma famille, la seule famille que j'avais. L'année de mes 12 ans, je suis rentrée au collège, ce n'était pas la même chose que la primaire. Dans ma classe, il y avait plusieurs élèves que je connaissais de ma classe de l'année dernière et donc je ne faisais pas attention à eux. Je me concentrais sur les cours uniquement. Peu de temps après la rentrée, des papiers furent distribués car le collège cherchait des membres pour sa chorale. J'en avais alors discuté avec Papa qui, bien sur, me poussa à m'inscrire et c'est ce que je fis. Le jour des auditions j'étais angoissée, stressée à un point inimaginable. Personne d'autre que mon Papa et la prof de chant ne m'avait entendu chanter, et la il fallait que je le fasse devant des personnes que je ne connaissais pas. Et aussi devant les élèves faisant déjà partis de la chorale, j'avais peur. Peur de ne pas être à la hauteur, peur que cette passion que j'ai pour le chant soit réduite à néant à cause d'eux. Et puis mon nom fut appelé, et je me suis avancée sur la scène, juste devant le micro. La musique a débuté et j'ai commencé à chanter, le trac s'est alors envolé et j'ai profité de ce moment. Lorsque la musique fut finie, les applaudissements retentissaient dans la salle. Deux jours plus tard, je fus acceptée dans la chorale et dès lors je n'en avais que faire de mes camarades de classe qui se moquaient de moi. J'étais dans un groupe et je m'y étais fait des amis. Papa fut heureux de l'apprendre, et les répétitions ont commencées. Cinq mois plus tard, le premier spectacle avait lieu. Tout le collège était bien sur convié, cela se passait dans un théâtre de la ville. Papa était là lui aussi. Dans les coulisses, le stress commençait à monter, j'avais le rôle principal et il ne fallait pas que je me plante. J'étais angoissée mais Papa me rassura, il me dit que tout se passerait bien c'était le spectacle de milieu d'année, et qu'au pire je me rattraperais pour celui de fin d'année. Et puis le levé de rideau se fit. Les premiers tableaux se succédaient les uns après les autres, puis vint le tour de mon tableau. Maquillée, coiffée, habillée, je monta sur scène et fit ma prestation. Tout se passa à merveille, et le public a apprécié. J'étais contente, le directeur du collège l'était aussi et il prévoyait déjà un plus grand spectacle pour fêter la fin de l'année scolaire. La chorale devenait plus populaire, et les élèves voulaient s'y inscrire. Tout se déroulait à merveille. Pour mon treizième anniversaire, j'organisais une fête costumée à la maison. Papa était heureux de me voir heureuse et cela me comblait de joie moi aussi. Et puis les cours reprirent et les mois passèrent, avec la chorale nous préparions le spectacle final. Un grand numéro était organisé pour le tout dernier, afin que tout le monde participe. Le grand jour vint rapidement, et cette fois-ci je n'avais pas peur. Je n'étais pas stressée, j'avais hâte d'être sur scène, de partagé ce moment avec mes amis et avec le public venu nous écouter. Le groupe des Garçons passa, puis ce fut les filles et le dernier numéro. Le final était grandiose, magique, tout se passa comme aux répétitions voir encore mieux que lors de celle ci. L'année se finissait en beauté.

Valencia se rappelait de ce jour ou elle avait été heureuse, ce jour ou sa passion était devenu un rêve qui s'était réalisé. Elle savait dès lors que sa vie serait consacrée à la musique et au chant, car "Chanter est ce qu'elle est".

Et puis il y a eu les vacances et les reprises de cours. La chorale aussi a repris, de nouveaux membres sont arrivés. De nouvelles chansons ont été écrites, de nouveaux spectacles. La vie continuait, j'étais heureuse avec Papa et ne posait plus de questions. Et puis tout a changé. Papa a été licencié, du coup on est revenu à Buenos Aires, revenu auprès de mes grands parents. J'avais alors 15 ans, il me fallait faire une nouvelle rentrée scolaire dans un collège ou je ne connaissais personne. Papa a entendu parler du Studio On Beat grâce à Mamie. Un reportage avait été fait juste avant la reprise des cours et donc il m'a proposé que j'y étudie plutôt que d’aller dans un lycée normal. Et donc j'ai réfléchi a sa proposition, ce n'était pas bête du tout, j'adorais toujours autant chanter et la au moins je serais entouré de personnes ayant la même passion que moi. Et cela me permettra de progresser encore plus que dans la chorale à Madrid. Et c'est comme cela que je suis entré au Studio On Beat, j'ai rempli un formulaire d’inscription puis passer les examens. Cela fait maintenant 4 ans que je suis au Studio, quatre années formidables. Papa a retrouvé du travail peu de temps après mon entrée au Studio, c'était en déplacement donc j'ai vécu chez Mamie et Papy afin de ne pas être toute seule. L'année vient de se finir, Papa travaille en déplacement, et comme Mamie et Papy avait prévu un voyage, il décida de m'inscrire à Camp Rock pour les deux mois afin d'une part que je ne soit pas seule à la maison, d'autre part que je continue ma passion, et pourquoi pas me faire des amis

Valencia reposa sa plume au moment ou l'Hôtesse passait avec son plateau. Elle referma son carnet, rangea la plume dans son sac puis le journal et commença à manger. Elle finit son plateau, puis s'installa convenablement dans le siège afin de profiter du film. Elle avait déjà prévu son casque avec quelques musiques pour l'accompagner durant la nuit.

Lorsque l'avion se posa, Valencia sortit de celui ci et alla récupérer ses bagages. Il lui restait à présent à prendre un taxi jusqu'au Camp et à profiter de ses vacances.
   
   

Et derrière l'écran, c'est qui ?

Salut ! T'es un petit curieux, je sais, tu veux tout savoir sur moi. Alors, moi c'est Emeline mais aussi enine sur le net ou pour grapher et j'ai 25 ans. Je viens de France, Nord (59). J'ai choisi comme avatar Martina Stoessel, car je l'adore. Je suis dispo 7/7 pour RP. Et la question à un million, comment j'ai connu le forum ? Grâce à facebook je crois.

   

   


Dernière édition par A. Valencia Lopez le Lun 15 Juin - 7:29, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Matthew A.Donovan

☼ NOMBRE DE MESSAGES : 51
☼ LOGEMENT : CHALET DES MONITEUR BA
☼ RELATION AMOUREUSE : Célibataire
Date d'inscription : 02/06/2015

MessageSujet: Re: Valencia ♫ Lucha por tu Sueños Lun 15 Juin - 7:01

Hey Emeline !!!!! Je sais pas si tu te souviens de moi (Sabri, des fows Twilight)

Contente de te retrouver ici !!!

Bon courage pour ta fiche !!



I CAN'T LIVE WITHOUT MUSIC

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
A. Valencia Lopez

☼ NOMBRE DE MESSAGES : 64
☼ LOGEMENT : Chalet Rose
☼ RELATION AMOUREUSE : Célibataire
☼ PAYS / VILLE : Buenos Aires / Sacramento pour les Vacances
Date d'inscription : 15/06/2015

MessageSujet: Re: Valencia ♫ Lucha por tu Sueños Lun 15 Juin - 7:03

Si si, bien sur que je me souviens, contente de te retrouver ici aussi =)

Merci



" Alejandra Valencia Lopez "
- Lucha por tus Sueños, no los dejes ir ♥ Bats toi pour tes rêves, ne les laisse pas aller
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Jenifaël A. Jones

☼ NOMBRE DE MESSAGES : 1153
☼ LOGEMENT : Chalet des moniteurs
☼ RELATION AMOUREUSE : Célibataire! C'est bien mieux comme cela!
☼ PAYS / VILLE : New-York
Date d'inscription : 14/05/2008

MessageSujet: Re: Valencia ♫ Lucha por tu Sueños Lun 15 Juin - 8:26

Bienvenue!

Des retrouvailles! C'est cool!

Bienvenue à Camp Rock petit coco
Plus on est de fous, plus on rit!

Félicitation! Tu as réussis le test. Tu es maintenant VALIDÉ. Dès maintenant, tu peux t'amuser sur le forum. Avant tout, n'oublie pas de recenser ton avatar en passant par LE BOTTIN DES CÉLÉBRITÉS. Tu auras besoin suivre et de comprendre LES RÈGLEMENTS DU CAMP ainsi que LES RÈGLES DU FORUM. Que tu sois campeur ou moniteur, il te faut un toit. Tu trouveras tout ce dont tu as besoin comme FORFAITS ET LOGEMENTS. Si tu as besoin d'un peu d'argent, le camp offre des JOBS POUR CAMPEUR. angel: J'ai juste une dernière chose à te dire mon coco: HAVE FUN


ALWAYS BE YOURSELF  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
A. Valencia Lopez

☼ NOMBRE DE MESSAGES : 64
☼ LOGEMENT : Chalet Rose
☼ RELATION AMOUREUSE : Célibataire
☼ PAYS / VILLE : Buenos Aires / Sacramento pour les Vacances
Date d'inscription : 15/06/2015

MessageSujet: Re: Valencia ♫ Lucha por tu Sueños Lun 15 Juin - 8:30

Merci =)



" Alejandra Valencia Lopez "
- Lucha por tus Sueños, no los dejes ir ♥ Bats toi pour tes rêves, ne les laisse pas aller
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Jenifaël A. Jones

☼ NOMBRE DE MESSAGES : 1153
☼ LOGEMENT : Chalet des moniteurs
☼ RELATION AMOUREUSE : Célibataire! C'est bien mieux comme cela!
☼ PAYS / VILLE : New-York
Date d'inscription : 14/05/2008

MessageSujet: Re: Valencia ♫ Lucha por tu Sueños Lun 15 Juin - 8:33

De rien!


ALWAYS BE YOURSELF  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mikaël S. Collins

☼ NOMBRE DE MESSAGES : 178
☼ LOGEMENT : Mini-chalet des garçons
☼ RELATION AMOUREUSE : Célibataire
☼ PAYS / VILLE : Camp Rock, Californie
Date d'inscription : 03/06/2015

MessageSujet: Re: Valencia ♫ Lucha por tu Sueños Lun 15 Juin - 9:54

Bienvenue ici ! Very Happy




... If you've got a heart and soul, you can rock and roll ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Soraya Montez

☼ NOMBRE DE MESSAGES : 26
☼ LOGEMENT : Tente Diamant
☼ RELATION AMOUREUSE : Célibataire à la recherche de l'amour
☼ PAYS / VILLE : Brésil
Date d'inscription : 14/06/2015

MessageSujet: Re: Valencia ♫ Lucha por tu Sueños Lun 15 Juin - 11:57

Bienvenue parmi nous =D
Martina est trop belle **



BOHO GIRL

Danser, c'est lutter contre tout ce qui retient, tout ce qui enfonce, tout ce qui pèse et alourdit, c'est découvrir avec son corps l'essence, l'âme de la vie, c'est entrer en contact physique avec la liberté. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
A. Valencia Lopez

☼ NOMBRE DE MESSAGES : 64
☼ LOGEMENT : Chalet Rose
☼ RELATION AMOUREUSE : Célibataire
☼ PAYS / VILLE : Buenos Aires / Sacramento pour les Vacances
Date d'inscription : 15/06/2015

MessageSujet: Re: Valencia ♫ Lucha por tu Sueños Lun 15 Juin - 17:32

Merci à tous les deux.



" Alejandra Valencia Lopez "
- Lucha por tus Sueños, no los dejes ir ♥ Bats toi pour tes rêves, ne les laisse pas aller
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Valencia ♫ Lucha por tu Sueños

Revenir en haut Aller en bas

Valencia ♫ Lucha por tu Sueños

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Camp Rock :: «Tu es presque rendu à Camp Rock!» :: PAPIERS D'INSCRIPTION :: QUE LE SPECTACLE COMMENCE-